La coalition de la C14 traverse une zone de turbulence. Après le MCD de Me Tchasssona Traoré, c’est le tour du parti de l’écrivain politicien, Fulbert Sassou ATTISSO de claquer la porte de la C14
L’information vient de nos confrères du site Togoscoop qui cite un communiqué rendu public ce 27 février 2019 par  le parti de Fulbert ATTISSO
Selon les termes du communiqué, le parti « Togo Autrement » a décidé de suspendre sa participation à la Coalition de 14 partis politiques de l’opposition. La raison de ce retrait selon le parti est lié à l’étiolement de la mobilisation populaire qui était inédite dans le pays depuis les années 1990.
Même si pour Fulbert ATTISSO la responsabilité de cet échec incombe à toute la classe politique de l’opposition, cette responsabilité due surtout à une culture politique que l’opposition togolaise traîne depuis le début de la lutte.
C’est pourquoi le  parti politique « Togo autement » souhaite reprendre son indépendance, selon le communiqué, pour assurer sa mission de formation et d’éducation mais surtout mobiliser et sensibiliser  les populations afin qu’elles deviennent elles-mêmes les actrices de leur libération. Car selon Fulbert ATTISSO, en s’engageant aux côtés des forces démocratiques, il espérait que cette dynamique allait mettre fin au régime RPT-UNIR. Mais aujourd’hui, le bilan de 18 mois de lutte pour l’alternance et le changement est négatif.
Créée aux lendemains du soulèvement populaire du 19 août 2017 suite à un appel lancé par Tikpi ATCHADAM, le président du Parti National Panafricain (PNP), la C14 traverse une mauvaise passe en ce moment marquée par des dissensions internes.
La semaine dernière un conclave organisé n’a vu la participation de 9 sur les 14 membres. En ligne de mire de ces divergences est l’élection présidentielle prévue théorique dans un an.