26 matches, 10 défaites, 8 nuls et 8 victoires avec une élimination pour la CAN 2019 à la clé, il n’en fallait pas mieux pour savoir que le technicien français, Claude Le Roy n’a plus rien à apporter aux Eperviers du Togo et qu’il faut s’en débarrasser. En tout cas, à la différence de ceux qui continuent de soutenir du fait pour une bonne partie de l’intérêt qu’ils tirent directement ou indirectement dans le maintien de ce dernier à son poste et peut-être même des 25 millions qu’il perçoit chaque fin du mois, Brigitte Adjamagbo-Johnson, qui parle plus politique que sport, sait que l’homme est incompétent et mieux encore, trop rouillé pour encore servir.

Pour dame Adjamagbo, qui réagissait hier lundi sur une radio de Lomé, la situation que traverse le football togolais.

« Ce qui se passe dans ce domaine-là est grave. On a amené une personne ressource qui est payée très cher et qui ne donne aucun résultat depuis des années. C’est incompressible. Moi je me demande pourquoi cette personne ressource est toujours là… », s’est-elle indignée, avant de poursuivre qu’ «  »il y a des Togolais plus compétents que le sélectionneur des Éperviers Claude le Roy, et qui peuvent porter haut l’équipe nationale » ».

Enfin, dénonce la Secrétaire générale de la CDPA, « Moi je pense que le régime n’a aucune volonté de développer le football togolais. Je pense que ce régime n’a strictement rien à foutre des Togolais. Il sait très bien à quel point les Togolais ont un attachement pour le sport. Et il ne veut même pas leur offrir ce plaisir de développer le sport au Togo ».

Pour ce que nous on en sait, il est inadmissible de concevoir que l’on fasse du bien à une équipe nationale en allant prendre un technicien de 71 ans dans un pays où l’âge de départ à la retraite n’atteint pas 70 ans et que l’on continue à le maintenir en poste malgré les preuves de sa désuétude. Bonne méditation.