Le Bénin s’apprête à renouveler son parlement. Mais, le processus électoral est dans l’impasse face à l’exclusion de l’opposition. De sorte que seuls les deux partis de la majorité présidentielle sont déclarés aptes à prendre part à ces élections. Face à cette situation de crise préélectorale, les propositions de sortie ne manquent pas. Victor Topanou, ancien Garde des sceaux a aussi une idée pour sortir de l’impasse.

Sur la radio Soleil Fm ce mardi 2 avril 2019, il a estimé que le président de la République détient tous les cartes en mains. Il a relevé qu’on se retrouve aujourd’hui devant deux actes successifs. Le premier est l’inapplicabilité des lois électorales. Le deuxième est l’incapacité de la classe politique a trouvé un consensus. Alors, il ne reste donc qu’au chef de l’Etat de faire un arbitrage avec l’article 68 de la constitution et de permettre de sortir de l’impasse. Il a rappelé que le président lui-même avait déjà annoncé la voie le 6 mars. Il avait dit qu’il veut des élections inclusives.

Pour Topanou, cela veut dire qu’il peut prendre une ordonnance pour autoriser les partis qui avaient été exclus à prendre part aux élections. L’ancien ministre de la Justice pense que Patrice Talon a entre ses mains aujourd’hui la possibilité d’aller par raccourci en prenant cette ordonnance avec quelques conditions de forme et de fond. Avec cette ordonnance, il estime que le Bénin peut sortir de l’impasse dans les plus brefs délais.