Alors que la manifestation était finalement autorisée et délocalisée par le ministre de l’Administration territoriale, au stade municipal de Lomé, les manifestants ont été gazés par le détachement de la police nationale qui était chargé de l’encadrer.

Il est reproché aux manifestants par le responsable de ce détachement des agents des forces de l’ordre d’avoir voulu transformer le sit-in en une marche. «  »Il y a une différence entre un sit-in et une marche » », ce sont là des mots de l’officier qui avait ensemble avec ses éléments, la charge d’encadrer la manifestation.

Dans ces opérations de répression de cette manifestation, le journaliste sportif James Kounakey de Kanal Fm a été blessé. Quant à elle, la manifestation n’est finalement pas allée à son terme.

Notons que, organisée par le MMLK (Mouvement Martin Luther King), la manifestation avait pour objectif de réclamer le départ de Claude Le Roy de la tête de la sélection nationale du Togo. D’abord une marche, cette manifestation, face à l’interdiction du ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, a été transformée en un sit-in, et déplacée vers le stade municipal. Toutefois, cela n’a pas empêché les forces de l’ordre de la disperser.