Pas d’atterrissage du PNP au Carrefour Limousine, ni de cortèges à travers des quartiers d’Adidogomé, Avédji, et Agoé. C’est en conclusion ce qu’a décidé le ministre Boukpessi pour les militants du parti de Tikpi Atchadam qui comptent manifester le 13 Avril prochain.

Dans un courrier-réponse à celui envoyé plusieurs jours plus tôt par le Secrétaire général du PNP, le ministre Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale remet en cause tous les itinéraires tracés par le.parti et propose d’autres. Selon les termes du courrier, on avance comme argument que, «  »la plupart des voies, places et quartiers que vous comptez emprunter au cours de votre manifestation du 13 Avril 2019 ont fait l’objet d’utilisation pour les marches de la C14 dont le PNP fait partie, durant plus de 7 mois. Et comme il avait été porté à votre connaissance, depuis un certain temps, les riverains de ces différents lieux nous ont indiqué qu’ils ne sont plus prêts à supporter le passage de cortèges de manifestants. Il est évident qu’une telle situation peut entrainer des troubles graves à l’ordre public si des manifestations se produisent dans ces lieux, au mépris des préoccupations soulevées par les riverains concernés » ».

«  »Les axes et lieux que vous avez programmés pour vos marches du 13 Avril à Lomé ne sont pas acceptés » », informe le ministre.

Toutefois, poursuit le ministre, pour lesdites manifestations, deux circuits sont proposés au PNP, l’un qui part de la Mosquée Carreau de Togblékopé pour chuter au Terrain de la Maison des Jeunes de Togblékopé, et l’autre, du Parking réservé dit Parking Dangote pour chuter toujours à la Maison des Jeunes de Togblékopé. Et à Boukpessi de préciser, «  »tous circuits autres que ceux indiqués ci-dessus sont refusés » ». Comme quoi, il n’est pas admise que les manifestants empruntent les artères d’Adidogomé, Agoè et autres quartiers pour chuter au Carrefour Limousine d’Avédji comme l’entrevoyait les responsables du PNP dans le courrier d’information précédemment envoyé au ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales.

Quant aux dix villes entrevues pour cette marche synchronisée, outre Lomé, l’autorité ne recommande que deux villes à savoir Sokodé et Afagnan.

Le parti appréciera.