Il faut dire que la manifestation programmée par le PNP à Lomé et dans d’autres villes ce samedi 13 avril 2019, dans l’ensemble, n’a pas pu tenir, sauf dans certaines localités.

Des manifestations isolées dans le quartier d’Agoè, avec des jets de pierres et des tirs de grenades lacrymogènes, sans oublier quelques personnes qui ont été passées à tabac par les forces de l’ordre. Ces dernières ont réussi à maîtriser la situation à la fin de la mi-journée à Lomé, notamment à Agoè. Il n’y a pas eu de rassemblement.

Par contre dans certaines villes comme Afagnan, la manifestation a eu lieu. A Kparatao, Bafilo et autres, les populations ont voulu manifester, mais se sont heurtées aux dispositifs des forces de l’ordre et des militaires qui les en ont empêchés. Selon nos informations, il y aurait un mort à Bafilo où la répression a été plus accrue. Sokodé a été assiégé.

A Kpalimé depuis hier soir, les militaires ont quadrillé la ville, surtout le quartier Zongo où ils ont passé à tabac les habitants de la ville. La ville est restée déserte depuis ce matin.