Journée mouvementée dans certains quartiers de Lomé et de certaines villes du Togo ce Samedi 13 Avril 2019. Ceci du fait de la manifestation qu’organisait ce jour le PNP de Tikpi Salifou Atchadam, manifestations interdites dans certaines villes du pays alors qu’à Lomé la capitale, ce fut un désaccord sur les points de départ et de chute de la manifestation, entre le gouvernement et les organisateurs qui n’ont pas facilité les choses.

Ainsi, par exemple à Bafilo, où la manifestation de ce parti de l’opposition n’a pas été autorisée, on déplore un mort. Confirmant cette information, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehame, a indiqué que «  »pour le moment, les circonstances de ce décès ne sont pas élucidées » ». Toutefois, poursuit-il, «  »une chose est claire : Il n’est pas mort par balle » ».

Contrairement à certaines sources qui évoquent une bastonnade à mort par les forces de l’ordre, le membre du gouvernement a laissé entendre qu’ «  »il se pourrait qu’il ait succombé dans une bousculade » » avant de poursuivre que «  »seuls les résultats du médecin légiste pourront nous » ».

Dans la banlieue nord de Lomé, il est à noter que dans certains quartiers d’Agoè ont été le théatre de courses poursuites entre forces de l’ordre et manifestants. Des barricades auraient été posées par certains jeunes qui protestaient contre l’envahissement tôt dans la matinée des points de départ prévus par les responsables du PNP, par des forces de l’ordre et de sécurité. Ces dernières ont dû faire usage de gaz lacrymogènes et procéder à des arrestations parmi les manifestants.