Une sortie génocidaire, c’est bien ainsi que la SEET (Synergie des Elèves et Etudiants du Togo) qualifie la lettre en date du 29 Avril dernier du Ministre des Enseignements Supérieur, prof. Kofi Akpagana, qui appelait les étudiants à des « réclamations des bourses et allocations de secours qui seront traitées jusqu’après la troisième tranche tout en négligeant la galère qui frappe les étudiants et en gardant le silence sur les autres problèmes ». Elle dit dénoncer et condamner cette sortie et « exige le traitement des dossiers et la satisfaction des revendications dans un bref délai ». Lecture !

COMMUNIQUE DE PRESSE
La Synergie des Elèves et Étudiants du Togo (SEET) vient par le présent communique exprimer son indignation et mécontentement face au dilatoire des autorités universitaires et gouvernementales du Togo.

En effet, suite aux divers démarches pour l’obtention des satisfactions aux justes et légitimes revendications des étudiants, la SEET constate avec regret et amertume la volonté manifeste des autorités togolaises à maintenir les étudiants dans le statu quo en refusant d’améliorer les conditions de vie et d’études pour des universités publiques accessible aux enfants du peuple au Togo.

L’application banale du système LMD (la non-programmation des examens, l’absence des stages, manque des enseignants… ) le refus du virement des tranches aux étudiants après des mois et années d’études, le manque cruel des bus, le manque des laboratoires, l’attribution des zéros collectifs aux étudiants, insuffisance des places dans les cités et amphithéâtres, l’exigence des frais de réclamation des notes sont les lots du quotidien des étudiants togolais.

Ainsi, pour flatter les étudiants, le Ministre des Enseignements Supérieur, sortait une lettre en date du 29 Avril 2019 pour appeler aux réclamations des bourses et allocations de secours qui seront traitées jusqu’après la troisième tranche tout en négligeant la galère qui frappe les étudiants et en gardant le silence sur les autres problèmes.

La SEET dénonce et condamne cette sortie génocidaire du Ministre des Enseignements Supérieur envers les étudiants et exige le traitement des dossiers et la satisfaction des revendications dans un bref délai.

Par ailleurs la SEET appelle toute la communauté estudiantine de Lomé et Kara à rester solidaire et très mobilisée avec détermination pour mettre fin à la pagaille orchestrée contre les étudiants togolais et amener le gouvernement à assumer sa responsabilité sociale et académique envers les étudiants.

MOBILISONS-NOUS !
Vive les étudiants togolais,
Vive la mobilisation et la détermination, 
Vive la liberté des étudiants. 
Fait à Lomé, le 03 mai 2019. 
Le Chargé aux Affaires Internes,
DOUTI Gnandja