Je me fonde de l’argument selon lequel la loi ne dispose que pour l’avenir, autrement dit «  »la loi n’est jamais rétroactive » ». Il n’y a pas eu assez de temps de réflexion des depuis thé moutons avant de sortir ce contre-balle juridique. C’était fait à la va-vite sans se référer au couloir de l’ignorance. Si la loi n’a jamais été rétroactive comme les juristes uniristes le font retentir dans nos oreilles, cela veut dire que cette 10 position de l’article 75 ne tient pas compte des mandats de faure émaillé de lourd palmarès sanguinaire.

A. Fifa