Au Ghana, chaque arrondissement sera doté d’une ambulance. Au total, 307 ambulances seront livrées en septembre 2019 dans tout le pays. Ceci a été la déclaration faite par le ministre des Initiatives spéciales de développement, MAVIS HAWA KOOMSON pour appuyer les services d’urgence dans les secteurs de la santé. Cette décision et attitude prouve réellement l’importance et la valeur que les gouvernants ghanéens accordent à la santé pour leur population. Au pays de Kwame Nkrumah, les dirigeants ne pensent qu’au bien être des populations.
Par contre au Togo qui est un pays voisin du Ghana, paradoxalement c’est des tricycles ambulances que Faure Gnassingbé, chef de l’Etat offre à sa population et on applaudit. Pour le régime RPT/UNIR au pouvoir depuis 57 ans, la santé, l’éducation, l’emploi et autres ne sont pas leur priorité.
La santé doit être un point incontournable que les dirigeants africains doivent concentrer leurs énergies. Mais hélas !

La Nouvelle