Ni contre la décision du gouvernement de rendre obligatoire le permis de conduire de moto obligatoire, le NET de Gerry Taama qui demande un sursis de six mois appelle à aussi faire une action conjointe dans le sens de l’établissement des cartes d’identité au moyen d’opérations foraines, dans la.mesure où d’après ce parti, pour établir le permis de conduire, il faut disposer d’une carte d’identité… Lecture !

Communiqué de presse du NET

Permis moto obligatoire à compter du 20 septembre 2019

Les accidents de circulation sont devenus l’une des principales causes de mortalité dans notre pays. Face à cette situation, le NET a toujours souhaité les contrôles du permis moto obligatoires. C’est donc avec satisfaction que le parti a pris connaissance de la décision du gouvernement de rendre les contrôles de permis moto obligatoires dès le 20 septembre 2019, puisque la loi portant code de la route imposait déjà la détention du permis de conduire pour chaque catégorie de moyen roulant.

Cependant, il faut aussi rappeler que pour établir le permis de conduire, il faut disposer d’une carte d’identité, et les différents recensements antérieurs nous ont montré que seulement 25% des adultes togolais disposent de cette pièce. De même, les écoles chargées de dispenser la formation en permis moto sont en nombre insuffisant.

Face à ces contraintes, le NET, tout en saluant cette mesure du gouvernement qui sans doute sauvera des vies humaines, demande au ministre de la sécurité d’appliquer les sanctions prévues par la loi graduellement, en octroyant un sursis de six mois au cours desquels les vérifications ne feront pas l’objet de saisie des engins roulants, mais de conseils pédagogiques afin de permettre à toutes les personnes concernées de se mettre progressivement aux normes.

Le NET demande au gouvernement d’accompagner plus efficacement les institutions et autres associations qui œuvrent à fournir à nos concitoyens des pièces d’identité au moyen d’opérations foraines, (DOSI, GF2D…) des ressources conséquentes afin que l’absence de carte nationale d’identité ne soit pas un frein à l’obtention du permis de conduire.

Le NET tient enfin à rappeler au gouvernement que l’absence du permis de conduire n’est pas la seule cause des accidents de route, car il est constant que si dans les villes les accidents impliquent plus régulièrement les motocyclistes, sur les routes nationales, les accidents sont causés par les automobilistes, qui eux, disposent de permis de conduire.

Une vraie campagne de prévention routière devrait accompagner toutes les mesures prises pour stopper l’hémorragie des accidents. De même, la mauvaise signalisation (horizontale et verticale) sur les routes (cas de l’avenue Jean Paul 2 qui connait presque un accident par jour), l’état défectueux de certaines routes dans la capitale (Lycée technique Adidogomé – péage Zanguera, route de Segbé….) sont autant de causes d’accidents de route, sans compter la consommation d’alcool au volant ou à moto. Plusieurs feux de signalisations restent parfois des mois entiers sans réparation. De même, la non-prise en charge des blessés dans les hôpitaux, où celui qui ne dispose pas de cash n’est pas soigné, est cause de plusieurs décès.

Le NET salue donc les mesures prises par le gouvernement pour limiter les accidents de la route, mais le convie vivement à les mettre graduellement en application.

Politique Autrement.

Lomé le 14 août 2019

Le Président
TAAMA Komandéga