Quotidien Togo-presse du vendredi 9 août 2019. Par un communiqué du Professeur Moustafa Mijiyawa, ministre de la Santé, les candidats admis au concours de la fonction publique sont invités à se présenter le 19 août prochain dans leurs structures respectives pour la prise de fonction. « Il est porté à la connaissance des agents admis au concours national de recrutement direct régional du personnel médical, paramédical et administratif; pour le compte du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, session du 5 décembre 2018, que la prise de service est fixée au 19 août 2019 dans leurs structures respectives. Les candidats sont priés de se munir d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité ». Quid des doublons ?

En effet, quand on prend l’option Technicien supérieur de la santé par exemple, BAWILA Dessima apparaît dans la liste de Lomé-Commune et en même temps au CRU d’Atakpamé. PESSINABA Mamadou Sidik est aussi atteint du don d’ubiquité puisqu’il est dans la liste du CHR de Tsevié et dans celle du CHR de Dapaong. Tout porte à croire que le ministre a apposé sa signature aveuglément, sans contrôle sur le document.

Nous avons eu vent de ce que le concours a souffert d’un excès d’opacité et suscité beaucoup d’incompréhensions et de mécontentements. Des agents bénévoles exercé pendant 4 voire 5 ans et maitrisant la matière se sont retrouvés recalés contre d’autres n’ayant aucune maitrise de la chose médicale

Les concours au Togo souffrent d’une avitaminose de transparence. Et il serait temps que les plus méritants soient effectivement de reconnus et que la politique des « relations » soit boutée hors du pays, comme la poliomyélite !

Godson K.

Liberté N°2983