La commission d’enquêtes présidée par Surahata Semega Janneh, un juriste de renom, accuse Yahya Jammeh d’avoir détourné plus de 300 millions de dollars dans un rapport publié vendredi 13 septembre.

A la suite de cette enquête, Abubacarr Tambadou, ministre gambien de la Justice, a annoncé que le gouvernement de son pays va demander à l’Assemblée nationale que Yahya Jammeh, ex dirigeant du pays, soit poursuivi.

« Le préjudice causé par l’ancien président Jammeh aux institutions gouvernementales, aux ressources publiques et aux entreprises d’Etat est tellement important que le gouvernement se doit d’introduire une motion devant l’Assemblée nationale afin que des charges soient portées contre lui pour vol, crimes économiques et corruption », a précisé le ministre.

Une autre enquête publiée le 27 mars par le consortium de journalistes OCCRP estimait le montant des détournements sous l’ère Jammeh à près d’un milliard de dollars en 22 ans de pouvoir.