Ils ne sont pas pleinement satisfaits par les résultats du concours de recrutement des enseignants. Les enseignants volontaires, au lendemain des résultats de ce concours voient leur verre à moitié plein.

Le Bureau National des Enseignants Volontaires du Préscolaire et du Primaire par un communiqué dit supplier ses membres « de ne pas vous laisser abattre et de ne pas prendre de décisions à la hâte mais de prendre le temps nécessaire pour réfléchir sur la suite à donner à la lutte pour notre épanouissement total en tant qu’enseignant ». Aussi, les convie-t-il « à prendre part aux AG synchronisées qui seront organisées sur toute l’étendue du territoire national ce samedi 28 septembre ».

Voici le communiqué…

COMMUNIQUÉ

Le Bureau National des Enseignants Volontaires du Préscolaire et du Primaire remercie vivement les centrales syndicales et tous ceux qui ont œuvrés de près ou de loin à l’organisation du concours à leur intention.
Il félicite également les camarades qui viennent de réussir à ce concours et leur souhaite une bonne carrière.

Mais il y a une question fondamentale que l’on se pose à cet instant précis, après proclamation des résultats :

Est-ce que ce concours a atteint son objectif initial ???

Nous vous rappelons que l’objectif était de recruter 1000 Enseignants volontaires du Préscolaire et Primaire et 1000 au Secondaire pour finir avec le volontariat dans notre pays.

Mais au vu de ces résultats catastrophiques observés ça et là, nous pouvons affirmer sans nous tromper que l’objectif visé préalablement n’est nullement atteint, et le volontariat a malheureusement encore de beaux jours devant lui.

Ce concours qui était sensé absorber un nombre important d’Enseignants Volontaires qui depuis des années croupissent dans la misère et qui continuent malgré tout à travailler pour l’amélioration du système éducatif de notre pays a accouché qu’une souris.

En lieu et place de la joie, cette proclamation a plutôt apporté de la tristesse, des pleurs, de la frustration, du désarroi, dégoût et du rejet. Même les collègues qui ont réussi n’arrivent pas à exprimer leur joie.

En ces moments de douleurs et de peine, le Bureau National s’associe à vous les cœurs attristés et vous prie d’accepter ses compassions. Il vous supplie de ne pas vous laisser abattre et de ne pas prendre de décisions à la hâte mais de prendre le temps nécessaire pour réfléchir sur la suite à donner à la lutte pour notre épanouissement total en tant qu’enseignant.

Par conséquent il vous convie à prendre part aux AG synchronisées qui seront organisées sur toute l’étendue du territoire national ce samedi 28 septembre.

Vu l’importance de l’ordre du jour, la présence de tous s’avère indispensable.

Fait le 22 septembre 2019

Pour le bureau national,
SONDOU Florent.