Un vrai opposant à un régime de terreur, tyran et sanguinaire comme celui de la famille Gnassingbé EYADEMA encourt toujours plusieurs grands risques dont il est d’ailleurs conscient dès le début de son engagement de lutte:
La mort par assassinat
Exécution sommaire
La mort par empoisonnement
L’emprisonnement avec fausses accusations
Torture 
Traitement inhumain et dégradant
L’exil forcé 
Menace quotidienne de mort
Les exemples sur la Terre de nos Aïeux sont légions:
Djobo Boukari, Georges Kinvi KOUESSAN, Antoine MEATCHI, Fabien Abalo Gnassingbé Laurent Djagba, Tavio AMORIN, Rafiou Laurent ALANDOU, Marc ATIDEPE, David BRUCE, Omer Aka ADOTE, Théophile MALLY, Abou Kérim BOUKARI, Clément KOLOR, Atsutsè AGBOBLI , etc… ont tous été lâchement assassinés par le régime du père au fils.
Olivier Amah Poko, François Boko, Tikpi Atchadam et des centaines de togolais sont poussé à l’exil forcé au risque de leur vie.
Des centaines de personnes croupissent encore dans les prisons sur toute l’étendue du territoire pour des raisons politiques.
Voila les réalités et les façons de faire de ce régime pervers depuis le 14 avril 1967 jusqu’à ce jour.

La Nouvelle