Le samedi 23 novembre 2019 aux environs de 2h, un groupe d’individus s’en est violemment pris aux agents des forces de l’ordre et de sécurité ainsi qu’aux biens publics et privés à Lomé et à Sokodé.
« La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) condamne ces actes. La Commission rappelle le caractère sacré de la vie et de la personne humaine, tel que consacré par l’article 21 de la Constitution togolaise », lit-on dans un communiqué rendu public ce 25 novembre par la CNDH. 
Suite à cet incident, il est évident qu’une enquête s’ouvre en vue de démasquer les auteurs. Dans cette perspective, la CNDH « exhorte les forces de l’ordre et de sécurité à agir dans le respect des procédures légales dans la recherche des présumés auteurs de ces actes ».
Au demeurant, elle « présente ses vives compassions à toutes les victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. »